***** Saison 2018-2019 *****
Septembre à décembre 2018

Théâtre
*** Création ***
Presse

Armand et ses amantes
Texte : Evelyne Wilwerth
Par : Michel Hinderyckx
Mise en scène : Bernard Lefrancq


copyright : Jean Fürst

 


Le lieu : un aéroport. Attente d'un vol. Fébrilité.
Le personnage : Armand. Sympa, quoique ... normal, quoique ... étrange, quoique ... Et ses profondeurs donnent bientôt le vertige ...
Un mixage absolu d'humour, émotion, gravité !
C'est Michel Hinderyckx qui va incarner Armand.
C'est Bernard Lefrancq qui va orchestrer tout cela.

 

 


Tout public :


Les mercredi 19, jeudi 20, vendredi 21 et samedi 22 septembre 2018 à 20h30

P.A.F. : 20 € - étudiant : 15 € -

Si le temps le permet, profitez de notre petit patio fleuri !
Musique classique
*** Création ***
Presse

Festival Mini-Classiques
5ème Edition
Concert

Promotion d'artistes
par l'Etrier ASBL

Les Mini-Classiques disposent d’un palmarès qui s’étoffe considérablement au fil du temps. Depuis sa création en mars 2015, les Mini-Classiques ont accueillis des artistes de tous univers instrumentaux dont le Quatuor Xérès (Cordes),  l’Ensemble 7 à 8 (Saxophones), Les Alchimistes (Flûtes), le Trio Oblivion (Guitares et flûte), Aphrodite Patoulidou (Chanteuse à La Monnaie-De Munt), Héloïse de Jenlis (Harpe), Penelope Maravalhas (Luth), Alto Continuo (Violon, luth et chant) et le pianiste Rémy Dechambre.

Les Mini-Classiques se sont développés dans plusieurs lieux de spectacle de la Région Bruxelloise, dont l’Espace Toots, le Théâtre de La Clarencière, l’Espace Etincelles et l’Espace 139. Les Mini-Classiques ont déjà collaborés avec le Conservatoire Royal de Bruxelles pour la sélection de musiciens et la diffusion artistique.
Les Mini-Classiques organisent régulièrement des concerts et une à deux fois par an, un Grand Festival (le « Festival des Mini-Classiques »), l’événement le plus important de l’année, dans lequel sont présentés un artiste au style particulier par jour.
Outre le Classique et le Baroque, les Mini-Classiques font aussi du Jazz, du Tango, de la chanson française et des Musiques du Monde et de films, une priorité de styles également à promouvoir.
Les Mini-Classiques veulent être au plus près des artistes et du public et accepte tout type de nouveaux projets et de partenaires.

Le Festival (5ème édition)


Pour la cinquième édition du Festival, l’Etrier a décidé de mettre les bouchées doubles en avant des artistes exceptionnels et de diversifier les styles musicaux. Ce festival se veut être tout public. Au programme, seront prévus des œuvres riches et classiques.
La soirée sera organisée d’une façon « comme chez soi », un cadre intimiste, une proximité avec les artistes sur scène ainsi qu’un salon bar pour échanger avec eux en toute tranquillité et nouer du contact de façon cordiale. Ce Festival est soutenu par Musiq3.


  • Le mercredi 26 septembre 2018 : Duo de Calloé (violoncelles)

Chloé Dagonet et Camille Ledocq se sont rencontrées en 2013 à l'IMEP. Le duo Calloé est né de leur amitié et de leur plaisir de partager leur passion. Toutes deux poursuivent leurs études  : Chloé entame actuellement un second Master de perfectionnement à l'IMEP auprès d'Alain Denis ; Camille est en première master dans la classe de Marie Hallynck au Conservatoire Royal de Bruxelles. Elles souhaitent faire connaître de nouveaux horizons musicaux en partageant leurs découvertes mélodiques et leurs nombreux arrangements. Leur programme est éclectique et va du baroque à la musique contemporaine en passant par des mélodies traditionnelles arrangées pour l'occasion.

Plus d’informations sur la page Facebook du groupe (textes, photos et vidéos) :
https://www.facebook.com/duo.calloe/

  • Le vendredi 28 septembre 2018 à 20h30 : Morganite Duo

Le Morganite Duo est né d’une rencontre bien inattendue entre une guitariste (Nadia Bakareke) et une clarinettiste (Aurélie Ghilain), alors étudiantes au Conservatoire Royal de Mons en 2017. Cet échange musical bien classique s’est vite transformé en une complicité toute aussi musicale mais tournée dès lors vers la musique traditionnelle espagnole, grecque, eurasienne et vers des adaptations des standards jazzy tout en ne délaissant pas leurs bases classiques. Ensemble, elles vous proposent de partir en voyage, découvrant également les sonorités de différentes clarinettes, comme le cor de basset ou la clarinette basse, à travers le temps et le monde.
Nadia Bakareke débuta la guitare à 9 ans. Elle entra au Conservatoire Royal de Mons à l'âge de 17 ans et y finalise actuellement un Master Pédagogique. Elle a eu le privilège de jouer en concert avec la classe de guitare du maître Brésilien Odair Assad, notamment à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth de Waterloo et dans le centre culturel de Flagey à Bruxelles.
Aurélie Ghilain débuta la clarinette à 4 ans. Après des premiers prix musicaux dans les années ’90, elle se dirigea vers des études universitaires. Aujourd’hui juriste indépendante, elle est également à le fin du cursus d’un master spécialisé en clarinette auprès de R.Van Spaendonck.

Plus d’informations sur la page Facebook du groupe (textes, photos et vidéos) :
https://www.facebook.com/morganiteduo/

  • Le samedi 29 septembre 2018 à 20h30 :  TetraCelli

Tetra Celli est un ensemble aux multifacettes comme il se présente lui-même. En bref, ils sont quatre :

  • Violoncellistes professionnels représentant l'Ecole belge du violoncelle,
  • Musiciens accomplis assurant une qualité musicale et technique excellente,
  • Pédagogues engagés pour moderniser le violoncelle et s’adresser au public,
  • Musicophiles qui choisissent un répertoire varié de qualité, défendent la musique belge, et les oeuvres injustement oubliées,
  • Acteurs culturels souhaitant promouvoir les activités multiculturelles en proposant des programmes construits autour d’une problématique ou des collaborations avec d’autres disciplines (peinture, cinéma, théâtre, danse...),
  • Passionnés de musique classique en général et du violoncelle en particulier,
  • Personnalités différentes donnant une identité musicale riche et hors du commun. »

 

Plus d’informations sur la page Facebook du groupe (textes, photos et vidéos) :
https://www.facebook.com/tetracelli.quatuordevioloncelles

La presse en parle :
https://www.rtbf.be/auvio/detail_l-invitation?id=2219901

 


Les Partenaires

Au fil des éditions se succédant et des différents projets auxquels Clap Culture a participé depuis sa création, un tissu s’est formé et des partenaires se sont greffés et ont soutenu cette initiative jeune et novatrice qui a permis à plusieurs groupes et musiciens du Conservatoire comme d’ailleurs de pouvoir toucher directement un public et d’obtenir une visibilité médiatique, grâce au travail de communication de l’asbl.
Ainsi parmi les partenaires de presse, nous retrouvons Musiq3 (RTBF) qui s’associe depuis le début de cette aventure à Clap Culture (en organisant campagnes et concours), mais également pour la diffusion : Radio Campus, Radio Alma (par l’émission Espace DI), et dans la presse écrite, Culture Remains et les pages culture du Soir (Daniel Couvreur).

Programme
...

Présentation de la soirée par Pascale Vanlerberghe,
animatrice des émissions Classic Box et La Fièvre du Samedi soir sur
Radio Classique RTBF

 

 

Tout public :


Les mercredi 26, vendredi 28 et samedi 29 septembre 2018 à 20h30

P.A.F. : 15 € - étudiant : 10 € -

 

 

Théâtre poétique et musical
*** Création ***
Presse

Héritages de Résistances
(Legado de Resistencias)

Par : César, auteur-compositeur-interprète
Guillermo Cervillo : violoncelle
Florencia Martini, poétesse des Libertés
Fabricio Celis au piano
Pierre Greco à la contrebasse
Hispanik, rappeur humaniste
Et la participation exceptionnelle de José Pérez
Production : Belmémoire ASBL


45 ans après le coup d’Etat au Chili

En cette année 2018,
La Clarencière rend un hommage tout particulier aux victimes du coup d’Etat au Chili,
45 ans après la tragédie avec ce spectacle.

Dans sa dernière allocution, juste avant de mourir, Salvador Allende disait  :
« Allez de l'avant tout en sachant que bientôt s'ouvriront de grandes avenues sur lesquelles
passeront des hommes et des femmes libres de construire une société meilleure ».

 

La place de la poésie, la musique et de l’art dans cette démarche ?
Mener notre société à une profonde réflexion sur ce que nous sommes en tant que société,
en tant qu’humanité et notre rôle dans l’amélioration de nos conditions de vie
tout en respectant la dignité  d’autrui.

 

Avec César, auteur-compositeur-interprète, musicien chilien multi-instrumentiste
né dans la région de Calama en juin 1976. Il représente une génération d’artistes qui ont grandi
et ont développé leur art dans les dernières années de la Dictature.
Avec Guillermo Cerviño au violoncelle, Florencia Martini, poétesse des libertés,
et leurs invités Fabricio Celis au piano et Pierre Greco à la contrebasse présentent l’œuvre poético-musicale
« Héritage des résistances »-« Legado de resistencias », des récits mêlés de chants emblématiques et de poésie actuelle. Et la participation exceptionnelle de José Perez, poète conteur.

*** Au programme Victor Jara, Violeta Parra et des textes et compositions originales. ***

 

 

Tout public :

Les vendredi 19 et samedi 20 octobre 2018 à 20h30

P.A.F. : 15 € - artistes, étudiants : 10 €

 
Théâtre contemporain
*** Création Avignon 2018
au Verbe Fou ***
Presse

24 heures de la vie d'une femme sensible
Texte, mise en scène et interprétation : Eva Byele
Assistante à la mise en scène : Marion Peltier
Création musique : Louis Raveton
Costumes : Pedra
Photographie : Lucia Herrero
Designer graphique : Laura Ocampo

Production : Compagnie Eva Byele

.

« J’avais besoin de vivre mais je ne le savais pas encore. »

Dans les années 1920, près de Paris, 
une femme mariée se désespère dans sa maison bourgeoise lorsqu’elle rencontre un homme, artiste,
comme elle… De cette passion éphémère naîtront 24 lettres écrites en 24 heures pour pallier le silence et l’absence de son amant. 

L’écriture, d’abord obsédante, se révélera au fil des heures et des pages, telle une catharsis, enivrante, sensuelle, libérée, jusqu’à faire éclore une prise de conscience.
La quête de l’autre ne deviendrait-elle pas alors quête de soi ? L’écriture ne serait-elle pas la clé de l’émancipation?

Ce seule en scène est un hommage à la grande poétesse et dramaturge du XIXe siècle Constance de Salm à qui l’on doit le magnifique roman épistolaire 24 heures d'une femme sensible de 1824.

« Je finissais par haïr ce qu’il était devenu et ce qu’il avait fait de moi. Mais c’était moi qui m’étais pliée à ses desiderata, moi seule, dans le fond, étais à blâmer. C’était à l’esclave de briser ses chaînes s’il voulait devenir libre, c’était à moi de briser les miennes, si je voulais être une femme libre. »


Contact : contact@evabyele.com - 0033 611 21 15 61  
Site : www.evabyele.com

Télécharger le dossier de presse

Tout public : Les jeudi 15, vendredi 16 et samedi 17 novembre 2018 à 20h30

P.A.F. : 18 € - étudiant : 12 € -

 

 

 

 

 


Lecture-Récital
*** Création ***
Presse

Voyage en Clair-Obscur
L'Ensemble Elpénor
Interprétation : Chloé Cuttaz, Aleksandra Krol, Irène Leroy, Camille Müller, Célia Roser et Yuri Didion

Scénographie : Meliha Biçak
Production : Elpénor

 

Cinq musiciennes et un comédien estompent les frontières. Pour vous inviter à leur Voyage en clair obscur tous s'assemblent en une même partition.
La voix progresse comme un instrument, les mots sont des notes.
Les cordes vocales se mêlent aux autres; le récitant inspire, la flûte respire : l'alchimie
balance de lumières en ombres, le monde se revèle un peu.
Des Rêveries Solitaires de Rousseau au lyrisme riche de symbole de Verhaeren,
de l'élégance de Ferdinand Ries à l’exaltation de Walter Piston, laissez-vous guider par eux.
Suivez-les dans un monde où la musique est libre, la parole nomade et l'imagination débordante.
Le travail de l’Ensemble Elpénor, c’est la recherche d’une rencontre entre deux arts, l’exploration et le
décloisonnement des domaines. Et ce Voyage en Clair-Obscur vous entraîne à la recherche de ce qui
touche l’âme humaine.


"Pour ce spectacle, nous sommes partis de ce qui nous caractérisait :
un amour pour la littérature, la langue française,
une envie de voyage aussi et parfois, de simplement partir.
Le « Voyage en Clair Obscur » est le voyage d’un fatigué du monde,
de la société et de ses jeux, le voyage ermite d’un exilé volontaire, et satisfait.


 

Tout public : Les jeudi 29, vendredi 30 novembre et samedi 1er décembre 2018 à 20h30

P.A.F. : 15 € - étudiant : 10 € -

 
 
 
 
Théâtre poétique et musical
*** Accueil ***
Presse

Poésie-Concert avec Jean Cocteau

Interprétation : Quatuor de violoncelles de Bruxelles TetraCelli
Production : Tetracelli

 


Poète, graphiste, dessinateur, dramaturge, scénariste et cinéaste, Jean Cocteau est la personnalisation de la vie culturelle en France au début du XXème siècle. Son oeuvre créatrice se trouve à la croisée de tous les arts et de toutes les influences, ce qui permet d’aborder la musique, la danse, la peinture, l’écriture et le cinéma mais aussi d’évoquer des artistes majeurs de la culture européenne: Picasso, Satie, Jean Marais, Edith Piaf, Coco Chanel et bien d’autres.
Le projet ne se veut pas être une conférence sur l’artiste mais souhaite être, comme l’aurait voulu Cocteau, une création artistique où le concert devient Poésie. 
A l’aide d'une biographie et d'anecdotes de son entourage amical, le quatuor de violoncelle souhaite faire redécouvrir l’oeuvre de cet artiste avec en fil rouge, la musique des compositeurs faisant partie du cercle amical de Cocteau.

Toutes les infos sur :

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=B_rx4MNzGgU&t=27s
notre site: www.tetracelli.com

Tout public : Les jeudi 6 et vendredi 7 décembre 2018 à 20h30

P.A.F. : 15 € - étudiant : 10 € - Article 27 : 1,25 €

 

Lecture-spectacle
*** Création ***
Presse

En scène l'Artiste ! (Pièce sans titre)
Texte : Emmanuelle Ménard
Par : Jean-Pierre Wallemacq


« En scène l’artiste », un monologue écrit par Emmanuelle Ménard, lu et animé par le comédien, Jean-Pierre Wallemacq, dans le cadre d’un work in progress.
 
 Attendez-vous à des surprises ! Ce monologue, adressé sous forme de discours à l’auditoire, a envie de bousculer son public !

 Le personnage est complexe : incarnant tout à la fois l’homme, le comédien, et le  patient, il oscille constamment entre gravité et légèreté, lyrisme et farce, devisant sur moult thèmes comme la condition de l’homme et de l’artiste, les mots,  la vie, l’art et la beauté…

Un comédien, curieux, intriguant, mais bien humain, et qui prend plaisir à donner de la saveur aux mots et du relief aux idées !

 Cher public, à vous de jouer à la fin, trouvez-nous le titre idéal !

L’ARTISTE

Personnage volubile, à la fois farceur et tragique, qui se la joue comme il joue avec son public, et qui, jusqu'à la fin, maintient l’ambiguïté en tant qu'homme et comédien puisqu'il est à la fois l'homme et le ou les personnages. Il porte une veste noire avec dans sa poche, une pochette en caoutchouc

 


Tout public : Le samedi 15 décembre 2018 à 20h30

P.A.F. : 10 € - tarif unique

 
Théâtre
*** Création ***
Presse

"J ou Jeanne "

Idée originale, texte et mise en scène : Rodrigo M. Malmsten

Interprétation : Annick Cornette et Jean-Pierre Wallemacq

Production artistique : Ux7Arts
Producteur général : Ruggero Zanon


 

" j ou Jeanne "s’inspire de l’histoire de Jeanne Renne Falconetti et de ses derniers jours de vie avant son suicide à Buenos Aires.

(Image du film la Passion de Jeanne D'arc, de Carl Théodore Dreyer 1928)

L’actrice fusionna le rôle qu’elle avait interprété dans la “Passion de Jean D’arc”, film de Carl T. Dreyer (1928), où nous voyons les derniers jours de l’heroïne française.
Pendant son agonie, elle se souvient de ses jours passés sur le plateau de cinéma.

Le film évoque le procés inquisiteur contre jeanne D’Arc, divisé en trois jours.

“J ou Jeanne” est une plongée dans un dispositif, où l’asepsie et l’hygiène tendent vers des politiques de contrôle panoptique sur la femme et sa sexualité.

Ils sont représentés ici par le minimalisme du dispositif scénique.
C’est une femme seule, attachée a Dieu. C’est une femme seule attachée a son personnage
...

jusqu’a sa mort!


 

Tout public :
Les jeudi 20, vendredi 21 et samedi 22 décembre 2018 à 20h30

P.A.F. : 15 € - étudiant : 10 €

 
 
Musique classique
*** Création ***
Presse

Festival Secousses créatrices
5ème Edition
Concert

Promotion d'artistes
par l'Etrier ASBL

Les Mini-Classiques disposent d’un palmarès qui s’étoffe considérablement au fil du temps. Depuis sa création en mars 2015, les Mini-Classiques ont accueillis des artistes de tous univers instrumentaux dont le Quatuor Xérès (Cordes),  l’Ensemble 7 à 8 (Saxophones), Les Alchimistes (Flûtes), le Trio Oblivion (Guitares et flûte), Aphrodite Patoulidou (Chanteuse à La Monnaie-De Munt), Héloïse de Jenlis (Harpe), Penelope Maravalhas (Luth), Alto Continuo (Violon, luth et chant) et le pianiste Rémy Dechambre.

Les Mini-Classiques se sont développés dans plusieurs lieux de spectacle de la Région Bruxelloise, dont l’Espace Toots, le Théâtre de La Clarencière, l’Espace Etincelles et l’Espace 139. Les Mini-Classiques ont déjà collaborés avec le Conservatoire Royal de Bruxelles pour la sélection de musiciens et la diffusion artistique.
Les Mini-Classiques organisent régulièrement des concerts et une à deux fois par an, un Grand Festival (le « Festival des Mini-Classiques »), l’événement le plus important de l’année, dans lequel sont présentés un artiste au style particulier par jour.
Outre le Classique et le Baroque, les Mini-Classiques font aussi du Jazz, du Tango, de la chanson française et des Musiques du Monde et de films, une priorité de styles également à promouvoir.
Les Mini-Classiques veulent être au plus près des artistes et du public et accepte tout type de nouveaux projets et de partenaires.

Le Festival (5ème édition)


Pour la quatrième édition du Festival, l’Etrier a décidé de mettre les bouchées doubles en avant des artistes exceptionnels et de diversifier les styles musicaux. Ce festival se veut être tout public. Au programme, seront prévus des œuvres de Tango, de Baroque et de Classique.
La soirée sera organisée d’une façon « comme chez soi », un cadre intimiste, une proximité avec les artistes sur scène ainsi qu’un salon bar pour échanger avec eux en toute tranquillité et nouer du contact de façon cordiale. Ce Festival est soutenu par Musiq3.


  • Le mardi 18 : Migou… et ses troupes

La scène bruxelloise fourmille de talents de tout genre. Migou, accompagné de sa sempiternelle guitare, et de ses orchestres variant au gré de ces concerts en est un.
Et pas des moindres ! Tout au long de sa carrière – qu’il a commencé le siècle précédent – il a chanté au Centre Culturel d’Evere et au Théâtre Mercelis à Ixelles…
et ses mélodies ont même fait écho aux Francofolies de Spa et au Cirque Royal !
Pour clôturer cette fin d’année 2018, et démarrer les fêtes en beauté, l’ex-lauréat du prix d’interprétation pour son passage dans Faust,
et qui a côtoyé artistiquement Tam Echo Tam et Sylvie Nawasadio, a décidé de passer la première et de se produire au Théâtre de La Clarencière, ce 18 décembre à 20H30 !

… il nous promet une ambiance groovy, teintée de funk, d’influences jazzy, dans un cocktail de chansons françaises ! Migou chantera ses propres morceaux de son album de 2016, « Un long baiser », et son morceau sorti en septembre 2018 : « La morsure »… un morceau dont on sent bien les influences tant de musique du monde,
de groove et de funk, que de jazz à la française.
Ce soir, dans une ambiance « comme chez soi » que fournit le lieu, il ne lésinera pas à mettre les petits plats dans les grands ! Migou, sera accompagné de trois musiciens de talent, qui feront de la scène de La Clarencière un lieu où l’ambiance, les claquements de doigts et les fredonnements seront un vrai credo pendant plus d’une heure !
Amis grooveurs, funkistes, ou amateurs de chansons françaises, ne ratez cette belle occasion d’ouvrir ces vacances de Noël !

 


Le mercredi 19 décembre 2018 : Absu


Ici, nous entrons dans le monde de la poésie et du slam. Et c’est l’artiste Absu qui nous ouvrira la porte de son univers, à travers ses phrases finement ciselées,
empreintes des poètes belges tels qu’Henri Michaux, français à l’instar d’Arthur Rimbaud et de Verlaine, avec des empreintes philosophiques de Nietzsche, magiques de Tesla et imaginaires de Victor Hugo. C’est là, le profond humus sur lequel ont poussé ces vers, en partie. La deuxième partie, c’est son vécu, l’état du monde au vingt-et-unième siècle.
Pendant ce spectacle de déclamation musicale, de jeu de lumière pour former l’ambiance de la soirée… une ambiance rythmée et scandée au rythme de la critique de la société.
Car Absu a un regard acéré, politisé, citoyen, dans le fond comme dans la forme.
C’est l’humanité, ses travers et ses exploits, ses créativités bonnes ou mauvaises, qui inspirent Absu dans ses textes.

Absu, armé de sa voix particulière, plutôt sèche et assez peu commune, fera le show, comme il l’a déjà fait dans diverses scènes ouvertes, mais aussi aux Halles de Schaerbeek,
à l’allée du Kaai (dans le quartier maritime, au bord du canal de Bruxelles à hauteur du site de Tour et Taxi).
Les férus d’analyse de la société, de convictions poétiques autour de l’écologie, du féminisme, du pacifisme (la cause ultime), en auront pour leur compte ! Car Absu nous le dit : « Tout ce que je souhaite, c’est de réveiller par la poésie et le slam dénonciateur, c’est réussir à faire pousser le sentiment, chez chacun et chacune, la volonté de libération.
Et de vouloir s’accomplir sans encombre des carcans sociétaux préconçus ». Avis aux curieux, c’est par ici, le 19 décembre au Théâtre de La Clarencière !

 

Présentation de la soirée par Pascale Vanlerberghe,
animatrice des émissions Classic Box et La Fièvre du Samedi soir sur
Radio Classique RTBF

P.A.F. : 15 € - étudiant : 10 €

 

 

 

 

 
******


Chers amis,

Nous vous remercions d'avoir été si nombreux à la Clarencière et au Verbe Fou

durant toute cette année 2018.

Nous avons eu beaucoup de plaisir à accueillir tant le public que les artistes !

Au plaisir de vous revoir très bientôt ...

 

******************* Joyeuses fêtes de Noël **************************

et

belle Année 2019 prospère et riche de belles émotions artistiques et humaines à tous !