***** Saison 2019-2020 *****
Janvier à Mars 2020

 

 
Théâtre
*** Création ***
Presse
 

 

Le

Texte original :
Mise en scène :
Interprétation :
Accompagnement à l'écriture :
Musiques :

DANS LE CADRE DE PROPULSE OFF



Tout public : Du

P.A.F. : 15 € - étudiant : 10 €

 
Cabaret musical
*** Accueil ***
Presse

The Sassy Cabaret
Par : Angèle, Sévérine Bellini, Mim'ô'zette, Evita Demee et Lili Mirezmoi
Et en alternance : Loulou Velvet et Kimi Amen

Production : Lili Mirez Moi

 

Le Sassy Cabaret s'installe à la Clarencière pour six soirées hors du commun.
 A cette occasion, vous allez voyager dans l'univers des cabarets clandestins d'antan.
Plongez dans un univers glamour et mystérieux.
Des créatures sensuelles et surprenantes vont se mouvoir devant vos yeux ébahis.
 Vous pourrez y croiser une effeuilleuse burlesque,
vous retrouver nez à nez avec une reine de la nuit, être subjugué par une acrobate,....

 

♥♥♥ A ne pas rater !!♥♥♥

 

copyright Charles Chojnacki

Le Sassy ne propose jamais deux fois le même spectacle, c'est toujours une surprise qui ne laisse personne indifférent.  

C’est avec un immense plaisir que notre matronne, Lili Mirezmoi rassemble ces artistes pour deux soirs exceptionnels.
laissez vous guider, paillettes, gambettes,belles toilettes et risettes seront au rendez-vous.

facebook : the Sassy Cabaret



Tout public :

Les mercredi 12, jeudi 13, vendredi 14 et samedi 15 février 2020 à 20h30
Le dimanche 16 février à 18h00

P.A.F. : 20 € - étudiant : 15 € -

 

 

Théâtre musical
*** Création ***
Presse

Molière, l'Opéra, Vous et Moi !
Texte et interprétation : Carmela Giusto


Une nana chargée d'histoires !

Le récit d’une histoire d’amour méconnue

« Mon histoire, c’est l’histoire d’un amour… un passionnant amour négligé
entre la France et l’Italie, entre Molière et l’Opéra. »

Après une thèse de doctorat sur L’histoire de la réception de Molière en Italie, à l’Opéra (2010),
Carmela Giusto compose une balade à travers les siècles, les auteurs, les intrigues, leur censure,
les guerres des sexes, les guerres littéraires, de Venise, à Rome, à Florence et jusqu’à Naples.
Des personnalités telles que Carlo Goldoni, Mozart, Shakespeare, Victor Hugo, mais aussi des grands
événements et des extraits musicaux animés jalonnent cette romance fantasmagoriquement construite à
partir des faits historiques.

Depuis la scène de l’opéra italien, Carmela Giusto délivre finalement un éclairage nouveau sur
l’histoire de la femme; à la serva, à la padrona, à la sorcière, à la diva, à la mamma, une Ode.

Carmela Giusto est comédienne, chargée de cours à l'UCL, une maman, une artiste passionnée par la comédie humaine et l'étymologie.

 


Par Gao Xingjian, Prix Nobel de Littérature (2000)

" Je suis resté touché et impressionné par la générosité enthousiaste qui caractérise cette jeune
femme pleine de talents. Elle n’a pas peur du travail, de mener plusieurs tâches de front, elle aime
les gens et réussit à leur inspirer de belles participations et des sourires sincères.
L’art du théâtre, on sent que Carmela Giusto le pratique et l’étudie depuis toujours.
La comédie humaine, c’est le sujet qui anime ses travaux de recherche, ses cours, son quotidien, son cœur. "


 

Facebook : Dr. Carmela Giusto

 

Tout public :

Les mercredi 19, jeudi 20, vendredi 21 et samedi 22 février 2020 à 20h30

P.A.F. : 25 € - étudiant : 20 € -

 

 

 

Théâtre
*** Accueil ***
Presse

L'

Ecriture et mise en scène :
Interprétation :



en cours

 




Tout public : Les jeudi 5, vendredi 6 et samedi 7 mars 2020 à 20h30

P.A.F. : 15 € - étudiant : 10 € -

 

 

 

Théâtre
*** Création ***
Presse

Nul ne guérit de Jean Ferrat
de José Perez
Interprétation : Myriam Kaminski, Cécile Rigot, Kate Rizzi, Marie Depret et José
Production : la Corde à noeuds ASBL

10 ans après sa mort
Nul ne guérit de Jean Ferrat

 

Révolte, tendresse et humour
Spectacle concert de José Perez

En parcourant les textes de Ferrat, José Perez s'amuse, rit et joue des scènes improbables et insoupçonnées.
On retrouve une scène de soûlographie monumentale au cours d'un enterrement,
on surprend des curés qui vont aux putes et qui militent pour le mariage des soutanes, on chante avec les gouines que sont nos deux jolies voisines,
on joue aux boules avec ce sacré Félicien, on murmure une berceuse pour un petit loupiot, on fait la fête avec un Jésus faisant l'amour parmi les fleurs.
A la comédie, se mêle temps de l'amour. Aimer à perdre la raison ou que serais-je sans toi. Avec sa môme, comme avec deux enfants au soleil.
Et Ferrat croise le regard d'Aragon en affirmant qu'est heureux celui qui meurt d'aimer. Parce que l'amour est cerise toujours en cherchant l'adresse du bonheur ou en célébrant les demoiselles de magasin qui font grève avec entrain.
La tendresse surgit encore avec Mon vieux (oui, une chanson de Ferrat). Mais la femme pour Ferrat c'est aussi celle qui est l'avenir de l'homme,
même si elle ne voit pas le temps passer et même si en l'embrassant il a cette douce impression que c'est toujours la première fois.
José Perez joue avec toutes ces chansons et écrit ses propres textes, ses propres mots pour conduire le spectateur vers des chemins perdus d'ardentes déraisons,
car, on le sait, une femme honnête n'a pas de plaisir.
Et alors rugissent des chants de combats : Nuit et Brouillard.
Ne pas oublier, ne jamais oublier le bruit des bottes, comme le disait ce pauvre Boris
Et survient ce mot terrible à dire : camarade, dans la noirceur des chars dans Prague, l'occasion de dresser le bilan de ce socialisme qui était une caricature.
Mais c'est peu de mots pour célébrer le joli temps des cerises avec la Commune. La révolte et la colère de Potemkine ou de Robert-Le-Diable, un jour, un jour.
Et l'on écoute le portrait merveilleux et dramatique à la fois de sa France. De plaines en forêts, de vallons en collines jusqu'à sa... Montagne.

Après Le Procès en hérésie de Garcia Lorca, Le Carré long, Guernica mi amor, Clara Campoamor, la Leçon de Lumière et La Corsaire sarde,
José Perez revient à La Clarencière avec un tour de chant inédit.


 

Tout public :

Les vendredi 13 et samedi 14 mars 2020 à 20h30
Les vendredi 20 et samedi 21 mars 2020 à 20h30

Les dimanches 15 et 22 mars à 17h00

P.A.F. : 20 € - étudiant : 15 € -

 

 

 

 

Théâtre
*** Accueil ***
Presse

Monsieur Il
Auteur : Jacques Benoît d'Entrevaux
(dit) Benoït Vauzel
Interprétation : Benoït Vauzel et Jules Destrée
Production :
Editions Baudelaire



 


 

"Simples et non dénués d'humour, ces entretiens, entre deux voisins devenus au fil du temps frères d'âme,
offrent un large éventail de thèmes concernant l'homme et la vie de tous les jours ...

Insignifiance, lâcheté, religion, mais aussi amour, beauté de la nature, poésie, autant de domaines auxquels chacun de nous
se voit confronté à un moment ou l'autre de son existence.
Grâce à un style très imagé, Benoît Vauzel embarque le lecteur dans un récit atypique, aux personnages décalés.

Monsieur Il ne donne pas de leçons et encore moins de réponses mais Il propose, et c'est déjà beaucoup, de pertinentes pistes de réflexion.

 

 


Tout public :
Les jeudi 26, vendredi 27 et samedi 28 mars 2020 à 20h30
mercredi 1er avril, jeudi 2 et vendredi 3 avril 2020 à 20h30

P.A.F. : 20 € - étudiant : 15 € -

 

 

 

 

******************* Joyeuses Pâques **************************